Carbon Office confirme l’impact positif de nos solutions

jan 6, 2022
2 min read
Carbon Office Nemo Darwin
La démarche Carbon Office destinée à évaluer l’impact de nos solutions en termes d’émissions de CO2 a été appliquée à deux solutions développées par ENGIE Digital : Darwin et Nemo. Leurs responsables respectifs, Damien Terrié et Igor Rocca, dressent un premier bilan.

En quoi consiste Carbon Office ?

Texte contenue

Damien Terrié : Cette démarche, mise en place par ENGIE Digital avec le concours du cabinet conseil Carbone 4, vise à évaluer la création de valeur d’un produit du point de vue de son émission de carbone et pas seulement de sa valeur monétaire. L’idée est de partir d’une situation de référence et de la comparer avec celle où le produit ENGIE Digital est utilisé. Cela permet d’établir une balance entre le surcroit de carbone émis du fait de la création et de l’utilisation du produit digital, et la réduction d’émission qu’il induit.

Igor Rocca : En cohérence avec l’ambition du groupe ENGIE visant à contribuer à la transition énergétique, Carbon Office propose une démarche méthodique qui permet de donner du sens à ce que nous faisons. En interne, c’est aussi un moyen d’attirer et de retenir des talents sensibles aux enjeux environnementaux.

Quelles sont les fonctionnalités de vos solutions ou les actions qu’elles génèrent qui contribuent à cette diminution des émissions ?

Texte contenue

D.T. En collectant les données de nos centrales renouvelables (éoliennes et photovoltaïques), la plateforme Darwin propose des services logiciels pour optimiser l’exploitation des parcs, leur gestion et la commercialisation d’énergie. En détectant par exemple des sous-performances, Darwin permet de prendre des décisions correctives qui améliorent la continuité de la production et donc finalement le bilan carbone.

I.R. Nemo est une plateforme composée de trois applications qui utilisent les données de diverses sources afin de rendre les réseaux urbains de chaud et de froid plus efficients et de diminuer ainsi leurs émissions de CO2. Elle permet également d’augmenter l’utilisation des sources d'énergies renouvelables en limitant les coûts.

Quelle est la part d’émissions évitées grâce à l’utilisation de vos plateformes ?

Texte contenue

D.T. Nous avons ainsi évalué à 26 000 tonnes la quantité de CO2 évitée en 2020 grâce à Darwin et à 35 000 tonnes en 2021, soit l’émission annuelle de 3 500 français. Ces chiffres sont d’autant plus robustes que nous avons fait varier nos paramètres de plus ou moins 20 % avec in fine la même conclusion : Darwin est vertueux dans tous les cas de figure.

Emissions évitées retranchées induites - Darwin

Texte contenue

I.R. Nemo est actuellement utilisé pour optimiser 4 GW de réseau de chaud et de froid permettant ainsi d’éviter l’émission de 21 000 tonnes de CO2 par an, soit l’émission annuelle de 2 100 français. Le Groupe dispose d’un potentiel de 20 GW offrant encore à Nemo des perspectives d’émissions évitées

Emissions évitées retranchées induites - Nemo.Opti

Auriez-vous des exemples clients pour illustrer l’impact de vos solutions ?

Texte contenue

D.T. Entre autres exemples, en octobre 2021 Darwin a repéré une hausse anormale de la température de l’huile d’une boîte de vitesse dans notre parc éolien de West Coast I en Afrique du Sud. Notre alerte a permis de faire procéder au remplacement d’une pompe et donc d’anticiper une panne. L’opération de maintenance a été plus simple et moins coûteuse. Elle a permis une plus faible indisponibilité de l’éolienne et au bout du compte plus d’électricité verte dans le réseau.

I.R. Pour la CPCU à Paris, l’un des réseaux les plus importants d’Europe, Nemo va aider à baisser de 3,5 % par an la consommation énergétique du réseau. Toujours à Paris, pour Climespace sur le réseau de froid, notre solution va permettre de diminuer de 4 % la consommation électrique.

À terme quels sont vos objectifs avec Carbon Office ?

Texte contenue

D.T. Nous voulions avoir une confirmation de notre impact positif, nous l’avons eu. Ce tracking du carbone économisé ne sera pas forcément renouvelé chaque année mais nous avons désormais un ordre de grandeur de notre contribution.

I.R. Il est important que nous puissions aider nos partenaires à disposer d’estimations de CO2 évité en temps réel afin qu’ils les utilisent dans le cadre de leur activité comme un outil commercial à part entière.